Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La 7 ième ... Le Thème !!

Publié le par luna

 

Ici ...

 

.. La 7 ième !!! ...

... Tu Aimes le Cinéma ? La Musique ? ...

... Le Thème ...

 

 

T'es Prêt (e) ? ...

... J' attends tes musiques sur fond de Cinéma ...

... RV Dimanche !!!

 

 

 

A bientôt !!!

 

Voir les commentaires

En Zic !!

Publié le par luna

Ici ...

 

Le Thème de la 6 ième !!!...

... T'as des enfants ? ...

 

 

Parole .... aux enfants

Parole ... aux Enfants.. "Mam... C'est pour toi"

"Les yeux de la mama"...

... Un jour mon fils, installé dans le canapé à mes côtés, son portable dans la main, me dit..

... Mam, écoutes... C'est pour toi" ...

Il est loin de moi .. Quand j'ai le cafard je l'écoutes ...

... Pour Sam ...

 

Il est beau hein !!

 

J'ai découvert qui je suis ...
Tout à changé le jour où je t'ai donné la vie..
Et si jamais le monde t'es trop cruel ...
Je serai toujours là pour toi

C'est aussi le cas de Sean Lennon, le fils de John & Yoko Ono, dans "Beautiful Boy", une sorte de comptine vachement chiadée, où il chante l'amour qu'il a pour son enfant et le bonheur qu'il a à l'élever. Avec dedans, une belle petite phrase absolument mythique.

"La vie c'est ce qui arrive quand tu es occupé (e) à faire d'autres plans"

... Et toi, quelles sont les chansons qui te remuent le plus les tripes et te donnent envie de passer un coup de fil à tes parents pour leur dire qu'ils sont Cool ?

Lances toi !!!

 

Voir les commentaires

L'âme de l'île Saint Maurice

Publié le par luna

La 7 ième !!

 

 

C'est un peintre haut en couleur, que je vous présente aujourd'hui...

 

"Si vous êtes amoureux de l'Ile Maurice, ne passez pas à côté des oeuvres de VACO, cet artiste peintre local à la renommée internationnale, qui a inspiré l'identité graphique d'Abalaba."

 

J'ai eu dans la vie la chance inouïe de m'être rencontré, 99% des gens ne se rencontrent pas.
Comprendre l'observateur et le lieu d'observation, voilà mon secret.

Vaco

Né à l'île Maurice en 1940, Vaco, de son vrai nom "Jacques Baissac", est un peintre contemporain, célèbre pour ses tableaux aux multitudes de couleurs et de formes, rendant hommage à son pays : L'artiste participe par ailleurs régulièrement à de nombreuses expositions à travers le monde.

Enfant, c'est son père, architecte, qui lui donne le goût du dessin et le fait se diriger vers une carrière d'artiste : Ainsi, à l'âge de 18 ans, il expose pour la première fois dans son île natale, puis, en 1960, à la Réunion. Quelques années plus tard, le jeune adulte s'envole pour la France et la Belgique où il fait ses études et découvre finalement l'Afrique où il restera durant 20 ans.

En 1990, il revient sur son île, où, fidèle à sa passion, il décide d'ouvrir un atelier de peinture et donne des cours aussi bien aux enfants, qu'aux adultes : En parallèle, il entreprend de grandes peintures murales pour différentes entreprises de l'île : Finalement, en 1998, il ouvre sa propre galerie d'art à Grand Baie, en présence du président de la République.

Durant toutes ces années, Vaco a représenté l'île Maurice à l'occasion de nombreuses expositions, c'est par exemple le cas en 1993, pour les 90 ans du salon d'Automne au Grand Palais de Paris, mais également en 2001, à Bruxelles, sur l'invitation du ministre belge à la coopération et au développement à l'occasion de la présidence belge de l'Union européenne.

L'artiste exposera également à Fribourg en Suisse au Musée Vera de Saint-Germain-en-Laye à Paris en 2002, mais aussi au sein de la prestigieuse galerie italienne ARTE92 à Milan en 2003, ou encore à Hong Kong en 2008.

 

"Nu à la colombe"

"Eurasienne"

"Les aubergines"

"Nu pamplemousses"

"Petit déjeuner au lit"

"Chambre timide"

source..

 

 

 

Voir les commentaires

En Zic!!

Publié le par luna

5 ème édition !!!

Tu es prêt (e) ??

Pour moi en Italien & toi ?? ...

 

La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour.
Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent.

Pablo Casals

La musique est la vapeur de l'art. Elle est à la poésie ce que la rêverie est à la pensée, ce que le fluide est au liquide, ce que l'océan des nuées est à l'océan des ondes.

Victor Hugo

 

Voir les commentaires

Plaisir Impudique

Publié le par luna

Météo ...

 

En Zic!! Click!

Pour la 6ième Edition ...

... C'est encore une Femme que le mets à l'Honneur !!! ...

"Avez-vous déjà écouté un artiste parler de lui ? Eh bien, je peux vous assurer que cela peut vite devenir assommant, avec le risque de vous retrouver comme la Belle au bois dormant, à roupiller pour 100 ans.

Voilà pourquoi je ne vous conterai pas ma naissance à Tarbes, au sein d'une famille d'artistes penchés sur mon berceau, un grand père - Marcel Bonnefous artiste peintre foncièrement doué et un oncle - Pierre Clavaret - sculpteur reconnu, se plaisant en chanteur d'opéra à ses heures perdues.

Je ne vous narrerai pas, non plus, comment j'ai usé mes fonds de peinture à l'Ecole des Arts de Tarbes et à l'ESACT pour apprendre la Sculpture et m'exercer aux techniques de l'huile, de l'aquarelle et du croquis de nu d'après modèle vivant.

Vous confesser que je peins, avant tout, des nus féminins et masculins serait, à l'évidence, vous empoisonner pour quelques pommes à croquer.

Bien évidemment, je ne relaterai pas mes expositions de Paris au Touquet, en passant par l'Espagne et les nombreuses autres cimaises de Salons et baguettes de galeries.

Et croyez-moi, en réponse, il serait fichtrement ronflant et "carabossien" de vous dire que mes peintures ont été plusieurs fois récompensées lors de salons artistiques / Non tout cela, vous ne le saurez jamais : Au bûcher les récits de quenouille, ici, que nenni, car la seule et unique histoire qui compte et qui doit vous tenir éveillés est :

"Il était une fois, une artiste qui ne cherchait pas à de réveler à travers sa peinture.

Elle ne peignait pas pour exprimer des émotions.. Elle peignait pour faire naître les vôtres ..."

 

 

: Au feu, à l'air, à l'eau, à la terre, j'appose la Peinture en nouvel élément : Artiste peintre je concacre ma vie à ce qui, au fil du temps, de révèlation en séduction, au gré de mes obsessions, est devenu une intrinsèque. Passion.

Fascinée par l'être humain dans sa grandeur, dans sa laideur, autant que dans sa beauté ou dans son obscurité, enfin ce qu'on appelle dans toute sa nature, j'explore sans cesse cet être que je ne représente, alors, que dans sa réalité ; sa nudité.

Nulle façon de me raconter ou de vous livrer mes émotions, je ne cherche pas, à travers ma peinture à me révéler, c'est pour moi un moyen de m'exprimer. Non.

C'est "vous" pour qui je cherche à le faire.

"Au pas de nos lendemains"

"Comme un rire"

"L'insolence d'Ylang"

"Penseuse du tout"

"Comme s'il était encore un mystère pour elle"

"De l'étang des invisibles"

"De ces êtres qui appartiennent au règne animal"

"Maître et talons aiguilles"

"L'art est un révélateur de nature humaine, le nu son catalyseur.

A quoi bon s'en détacher, elle revient inlassablement se manifester : Nul n'est plus sensé que celui qui trouva ces mots, ce cher Horace dont se servi Néricault :

"Naturam expelles furca, tamen usque recurret",  chassez le naturel, il revient au galop....

"Quand la matière onctueuse et sensuelle de l'huile fait de ses modèles des êtres d'une vision aux limites d'un plaisir impudique, il n'existe plus forte et intense expression, car Stéphanie Vignaux peint afin de faire s'exprimer les émotions : Vos émotions. "Richard Azaban"

source...Click sur la photo ..

Blog "Potins-de-luna
"La fille de l'olivier" Aquarelle & encre sur carte postale

 Tu veux participer ?

C'est simple, inscris toi dans les commentaires ...

... Samedi prochain poste un article sur le(a) peintre de ton choix...

... N'oublies pas de mettre le logo "tableau du samedi" (télécharge-le)

avec le lien de mon blog ...

Je t'attends !!!

 

Voir les commentaires

QQ !!

Publié le par luna

C'est parti pour un "Le Saviez-Vous" spécial fesses !

Si tu connais des gens qui se vantent d'avoir fait toutes

les an(n)ales depuis 1987, partage leur cet article pour leur

rabattre le caquet : On n'a jamais fini de réviser son bac (k).

 

KESAKO ?

 

On commence par enrichir notre vocabulaire avec le mot callipyge : Le mot dérivé du grec "Kal,s" "beau" (comme dans "calligraphie") et de "pyg", "fesse", (comme dans "tu piges ?") (ou pas).Callipyge est donc un adjectif tombé dans l'oubli, qui signifie "Qui a de belles fesses"..Et l'histoire pourrait s'arrêter là si on ne s'intéressait pas à l'usage du terme;

Apparemment, même dans la Grèce Antique, on n'utilisait pas le mot tous les quatre matins pour flatter les rotondités du boulanger : on le réservait plutôt à la déesse Aphrodite.Il y avait un culte divinatoire des "jolis culs" : Déjà çà se pose plutôt bien.

Mais comment en est-on venu à vénérer les culs ? Et bien si l'on en croit les Deipnosophistes d'Athénée (c'est le nom du bouquin et de l'auteur, aout 1514) l'idée a germé dans l'esprit de deux jeunes filles de Syracuse.... Pour vous la faire courte, ces deux soeurs cherchaient à savoir laquelle avait le plus beau derche.

Elles allèrent donc naturellement exhiber leurs attributs au premier beau gosse qui passait dans la rue, ce dernier choisit une gagnante et pour ne pas faire de déçue, il présenta l'autre soeur à son frère.

Les deux couples se marièrent et, comme les jeunes épouses s'ennuyaient un peu et étaient un brin mégalo, elles fondèrent un temple pour les déesses callipyges.

C'est très bien tout çà mais ce n'est pas inclusif pour les autres types de fessiers : Aussi j'invite chacun-e à ériger une statue à la gloire des corps "cacopyges" (les culs laids), "érythropyges" (les culs rouges) ou "stéatopyges" (les gras culs)

 

Source

 

 

 

Deipnosophistes de Athénée Brèves de Luna

Deipnosophistes de Athénée Brèves de Luna

Voir les commentaires

Stylé !!!

Publié le par luna

Connu pour : L'un des dramaturges les plus célèbres de l'histoire, qui a écrit au moins 37 pièces, qui sont encore étudiées et jouées à ce jour, ainsi que 154 sonnets, qui sont également très appr éciés.

Aussi connu sous : "Le barde" En littérature anglaise, barde est le surnom donné à plusieurs poètes, même s'ils ont écrit en anglais ; le "Barde d'Avon", ou le "Barde immortel" ou simplement "le Barde", est William Shakespeare, Robert Burns (poète, parolier, fermier) est aussi appelé "Barde d'Ayrshire" ou "Le Barde d'Ecosse".

Naissance : 23 avril 1564 à Stratford-upon-avon, Angleterre.

Parents : John Shakespeare, Mary Arden

Décédé : 23 avril 1616 à Stratford-upon-Avon

Conjoint : Anne Hathaway (28 nov 1582-1616)

Enfants : Susanna, Judith & Hamnet (jumeaux)

Citation notable :

Tout le monde est une scène, et tous les hommes et toutes les femmes ne sont que des acteurs : Ils ont leurs sorties et leurs entrées ; et un homme en son temps joue plusieurs rôles, ses actes étant de sept âges.

Greelane.com

 

Le terme "Swag" a été inventé par William Shakespeare...

Le dramaturge William Shakespeare est l'un des écrivains les plus renommés de l'histoire de la littérature anglaise, il est à l'origine de multiples expressions qui ont été introduites  dans la langue anglaise, cela lui vaut d'ailleurs son surnom de "langue de Shakespeare".

Mais plus étonnant encore, William Shakespeare est l'inventeur du terme "swag" ; Originellement, il a inventé le terme "swagger" signifiant "fanfaronner", il l'a d'ailleurs utilisé dans sa comédie "Le Songe d'une Nuit d'été".

"Swag" est aujourd'hui un mot très répandu parmi les jeunes, il désigne quelqu'un ou quelque chose qui possède du style, du charisme lorsque son loock est apprécié, qu'il suit la mode tout en demeurant décontracté.

 

Source

 

 

Voir les commentaires

Le Saviez-Vous??

Publié le par luna

En Zic!!

 

Ce lundi 15 août 2022, c'est l'Assomption. Aux côtés d'autres fêtes comme celles de Noël, de l'Ascension et de la Toussaint, la fête de l'Assomption est célèbrée chaque année par de nombreux catholiques.

Mais connaissez-vous l'histoire et l'origine de ce jour férié en France ? 

La France compte au total 11 Jours Fériés (fêtes religieuses et civiles), parmi eux l'Assomption qui se déroule chaque été le 15 août attention à ne pas confondre avec l'Ascension, célèbrée le quarantième jour à partir de Pâques.

Si beaucoup appécient cette date du 15 août, parce qu'elle offre un jour férié supplémentaire dans l'année, d'autres n'oublient pas qu'il s'agit avant tout d'une fête religieuse : Chaque 15 août, les chrétiens commémorent ainsi la montée au ciel de Marie, la mère de Jésus. Ce jour-là, selon la foi catholique, la Vierge Marie fut "enlevée au ciel" en corps et en âme après sa mort.

Mais alors, d'où nous vient cette fête de l'Assomption en France et pourquoi le 15 août est-il férié ?

L'origine remonte au règne de Louis XIII (1610-1643), fils d'Henri IV et de Marie de Médicis : Ayant des difficultés à avoir un héritier, avec son épouse Anne d'Autriche, le roi se met alors à prier la Vierge Marie : Des processions dans les paroisses sont même organisées le 15 août.

Miracle, en 1638, le petit Louis, qui deviendra Louis XIV, pointe le bout de son nez,  Louis XIII décide alors que le 15 août sera une fête mariale, en l'honneur de la Vierge Marie.

La journée du 15 août est d'autant plus importante qu'à l'origine, cette date avait été choisie pour être le jour de la fête nationale en France et, ce, de 1806 à 1813 : Finalement, la date du 14 juillet est définitivement décrétée fête nationale en 1880, tandis que le 15 août est déclaré jour férié.

Quand au therme "d'Assomption", il n'apparaît qu'en 1950.

 

 

 

 

 

 

 

 

Se basant sur cette antique tradition, en 1950, le pape Pie XII élèva l’Assomption au rang de dogme de l’Eglise: «La Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel, et exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs, victorieux du péché et de la mort».

https://www.bing.com/search?q=pape+pie+12+l%27assomption&cvid=29b8034b158a4bcaa622cf8b646eb940&aqs=edge.0.0.8564j0j1&pglt=171&FORM=ANNTA1&DAF0=1&PC=NMTS

Voir les commentaires

En Zic !!

Publié le par luna

Comment tu te sens Aujourd'Hui ???...

... Nostalgique ? ...

... Triste ? ...

... Gai (e) ...

... En colère ? ...

... Dis le en Zic !!!

... 4 ième Edition ...

 

 

 

Le Thème de Dimanche Prochain :

Tu veux participer ?? Inscris toi dans les commentaites ...

... Choisis un thème & publies tes chansons ...

... N'oublies pas de mettres le logo "Dimanche en Zic" avec le lien de mon blog...

... Je t'attends !! A Dimanche !!!

 

 

Voir les commentaires

Encore un!!

Publié le par luna

En Zic!!

Et encore Un !!

... 5ième Edition ...

 

 

 

 

Aujourd'hui je mets à l'honneur Une Femme !!!

 

ZOOM artiste : L'avant-gardiste "Tamara de Lempicka" (Ouèmpitska) prononciation en Polonais.

 

1898-1980

La Jeunesse en Russie :

Tamara Rozalia Górska est née le 16 mai 1898 à Varsovie, capitale polonaise, qui était à l'époque rattachée à la Russie. Fille de Boris Górski, un avocat russe de confession juive, et de Malwina Dekler, une mondaine polonaise qui passe la majeure partie de sa vie à l'étranger.

Tamara fréquente brièvement un pensionnat de Lausanne en 1911. Sa grand mère l'emmène ensuite en voyage en Italie où elle découvre les chefs-d'oeuvre de la Renaissance. Après le divorce de ses parents en 1912, elle vit avec sa tante Stefa à Saint-Pétersbourg et y rencontre en 1915 un riche avocat polonais, Tadeusz Lempicki (1888-1951). Elle l'épouse en 1916 à Saint-Pétersbourg. Leur vie luxueuse est bousculée par la Révolution russe de 1917. Lempicki est arrêté, mais Tamara obtient sa libération en faisant intervenir le consul de Suède. Le couple s'exil : Copenhague, Londres puis Paris.

Une Arrivée à Paris :

Atelier à Paris 14ième Arrondissement (rue Méchain)

Après avoir suivi un enseignement artistique à l'Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg, elle gagne Paris au lendemain de la Première guerre mondiale, où elle commencera sa carrière de peintre.

Elle développe son art et installe son atelier dans le 14ième arrondissement de la capitale, plus précisément dans le Montparnasse, quartier qui compte à ce moment-là de nombreux artistes.

Une Femme qui S'assume :

Résolument "avant-gardiste", Tamara de Lempicka n'a jamais nier ses liaisons amoureuses avec des femmes, parmi elles l'écrivaine "Colette", c'est une femme libre et sans tabou, elle vit la vie qu'elle souhaite mener sans se soucier du regard de la société. Elle a d'ailleurs été prise pour un homme lorsqu'elle a présenté sa toile "Perspectives" en 1923, représentant deux femmes nues et évoquant le désir féminin. L'artiste n'hésite pas à "redéfinir" des codes tant esthétiques que moraux.

"Les deux Amies" (perspectives 1923)

"St Moritz" 1929

Une oeuvre qui symbolise les Années Folles :

Cette période éphèmère d'entre deux guerres est marquée par la légèreté et l'audace. Tamara de Lempicka en est une des représentantes. La vie mème de l'artiste exprime cette volonté des femmes des années 30 de se libérer du patriarcat.

Mème si elle n'a pas produit une grande collection d'oeuvres (environ 150), son style classique et néo-cubiste la rend identifiable. On reconnaît les lignes droites propres à l'Art Déco très populaire à l'époque.

Ses couleurs sont vives et les portraits extrèmement raffinés. Ses toiles représent des femmes modernes affranchies des dictats de la mode et de la société. Les regards sont particulièrement expressifs et révèlent un caractère affirmé. Elles choisissent comment s'habiller et n'hésitent pas à reprendre des codes vestimentaires masculins.

Puis la Seconde Guerre mondiale éclate et cette période d'ébullition intellectuelle et artistique s'éteint. Tombée dans l'oubli, son oeuvre sera redécouverte dans les années 70.

Tamara de Lempicka occupe maintenant une vrai place dans l'art du XXe siècle. L'influence de Tamara de Lempicka est toujours présente. La chanteuse Madonna a notamment fait référence à ses oeuvres dans certains de ses clips.

"Le turban vert" 1930

"La chemise rose" 1927

"Duchesse de la salle" 1925

"Green bugatti" 1925

"Jeune femme en vert" 1927

 

"Kizette (sa fille) au balcon" 1927

 

"L'heure bleue" 1966

"L'escave ou Andromède" 1926

"La Bretonne" 1972

"La dormeuse" 1932

"Ma Réflexion"

J'ai adoré cette Femme, sure d'elle, bien dans ses baskets, qui assume pleinement sa vie, pour moi c'est le symbole de la féminité!!

 

 

« Une lumière à la manière d’Ingres, du cubisme à la Fernand Léger, avec du rouge à lèvres Chanel », résume un critique d’art de l’époque.

 

 

 

Tu veux participer ? Incris toi via les commentaires, propose un (e) peintre mets le logo "Tableau du samedi" dans ton article avec le lien de mon blog j'attends ta publication !!! A Samedi!!

 

 

 

 

 

 

 

  Source...

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>